Chaque année, ce sont plus de 15 000 unités de sang qui sont transfusées à des personnes drépanocytaires au pays.

 

 

En moyenne, les personnes drépanocytaires qui ont régulièrement besoin d’échanges transfusionnels reçoivent huit unités de sang par mois.

 

 

Moins de 25 % des donneurs de sang partagent l’ascendance de la majorité des personnes drépanocytaires.

FAQ relative à l’anémie falciforme

Comment faire pour commencer à donner du sang?

Si vous envisagez de donner du sang, voici quelques étapes simples à suivre :  

  1. Vérifiez votre admissibilité : répondez au test et découvrez l’abc de l’admissibilité.  
  2. Trouvez un centre de donneurs près de chez vous.  
  3. Prenez rendez-vous. En prenant rendez-vous, vous contribuez au bon fonctionnement du centre et vous nous aidez à faire de votre premier don une expérience positive.  
  4. Apprenez-en plus sur le processus de don de sang.  

Vous avez d’autres questions? Inscrivez-vous pour recevoir davantage de renseignements par courriel ou appelez au 1 866 JE DONNE (1-866-533-6663) pour parler avec un de nos professionnels de la santé. 

Pourquoi les personnes drépanocytaires ont-elles besoin de donneurs appartenant au même groupe ethnique ou à un groupe similaire?

Les personnes atteintes d’anémie falciforme ou drépanocytose sont un bon exemple de la raison pour laquelle il est important de disposer d’un approvisionnement diversifié en sang.   

Ces personnes ont parfois régulièrement besoin de transfusions de globules rouges, et le sang est généralement plus compatible lorsqu’il provient de donneurs issus d’un groupe ethnique similaire. Contrairement aux autres receveurs de sang, les personnes drépanocytaires sont plus susceptibles de ressentir des effets secondaires après les transfusions. Cela s’explique en partie par le grand nombre de transfusions qu’elles reçoivent tout au long de leur vie, et en partie par les caractéristiques mêmes de la maladie. En administrant du sang qui présente une compatibilité étroite avec celui du receveur, on limite ces effets secondaires. 

En effet, chaque transfusion expose le receveur aux marqueurs (antigènes) présents sur les globules rouges des donneurs. Si les antigènes ne sont pas compatibles avec ceux du receveur, le système immunitaire de ce dernier risque de fabriquer des anticorps s’attaquant aux antigènes qui lui sont étrangers. Par rapport aux autres receveurs de transfusions de globules rouges, les personnes drépanocytaires sont 10 fois plus susceptibles de développer des anticorps contre les antigènes des donneurs. Une fois ces anticorps présents dans le corps, il devient plus difficile de trouver du sang compatible pour de futures transfusions.  

Comme les antigènes sanguins sont hérités des parents, il est plus probable de trouver du sang compatible sur le plan des antigènes chez une personne issue d’un groupe ethnique similaire à celui du receveur.  

L’anémie falciforme est plus fréquente chez les populations issues de l’Afrique subsaharienne; des régions hispanophones de l’hémisphère occidental (Amérique du Sud, Caraïbes et Amérique centrale); d’Arabie saoudite; de l’Inde et de pays méditerranéens comme la Turquie, la Grèce et l’Italie. C’est aussi dans ces populations que l’on trouve les personnes ayant le plus grand potentiel en tant que donneurs de sang et de cellules souches pour aider les personnes drépanocytaires. 

Comment la Société canadienne du sang parvient-elle à trouver les donneurs les plus compatibles avec les personnes drépanocytaires?

La Société canadienne du sang a mis en place des procédures permettant de repérer le sang compatible dans ses vastes réserves de globules rouges. Citons notamment : 

  • le recrutement constant et la fidélisation de donneurs ayant des origines de plus en plus diversifiées; 
  • l’établissement de partenariats avec des organismes communautaires, ce qui favorise le recrutement de donneurs issus de différents groupes ethniques;  
  • la réalisation d’analyses sanguines chez les donneurs afin d’y rechercher les antigènes les plus fréquents chez les patients drépanocytaires; 
  • le Programme de sang rare, dans le cadre duquel une équipe de professionnels de la santé aide les hôpitaux en évaluant individuellement chaque patient et en recherchant les unités de sang les plus compatibles dans les réserves. 

Puis-je donner du sang si j’ai un trait drépanocytaire?

Oui! Les personnes qui ont un trait drépanocytaire sont admissibles au don de sang — et sont vivement invitées à le faire. Si vous n’avez jamais donné de sang, de plasma ou de plaquettes, appelez au 1 866 JE DONNE (1-866-533-6663) pour discuter de votre admissibilité.

La Société canadienne du sang répond-elle actuellement aux besoins des personnes drépanocytaires?

Oui. La Société canadienne du sang continue de répondre aux besoins transfusionnels des personnes drépanocytaires grâce à son actuel bassin de donneurs et à l’importation de produits provenant d’autres systèmes d’approvisionnement dans le monde. En 2022, elle a distribué plus de 15 000 unités de globules rouges destinées à la transfusion chez les personnes atteintes d’anémie falciforme et d’autres maladies héréditaires, comme la thalassémie, au Canada.  

Cependant, l’augmentation du nombre de personnes drépanocytaires et la nécessité croissante d’une compatibilité plus précise des groupes sanguins entraînent un besoin accru de donneurs — et plus encore de donneurs compatibles.

Les personnes qui ont voyagé dans des régions impaludées peuvent-elles donner du sang total, du plasma ou des plaquettes?

Si vous avez voyagé dans une région impaludée, c’est-à-dire où sévit la malaria, dans laquelle la prise de médicaments antipaludéens est recommandée, la période de non-admissibilité au don de sang total ou de plaquettes dépend de la longueur de votre séjour. En effet, le risque de présenter une infection nouvelle ou non détectée par le passé diminue avec le temps.   

  • Si vous avez passé moins d’une journée dans la région en question, vous pourriez déjà faire un don, en fonction de la région dans laquelle vous vous trouviez.   
  • Si votre séjour a duré moins de six (6) mois, il vous faudra attendre trois (3) mois à partir du jour de votre départ de la région impaludée.   
  • Si votre séjour a duré six (6) mois ou plus, vous devrez attendre trois (3) ans.  

Si votre séjour a duré moins de 24 heures, appelez-nous au 1 866 JE DONNE (1-866-533-6663) pour savoir si vous êtes admissible au don.   

En savoir plus sur les séjours à l’étranger et le don de sang  
En savoir plus sur la malaria (ou paludisme) et le don de sang  

Les personnes qui ont déjà eu la malaria (ou paludisme) peuvent-elles donner du sang total, du plasma ou des plaquettes?

Malheureusement, il n’existe pas à l’heure actuelle de test de dépistage de la malaria homologué par Santé Canada. En l’absence de test au Canada, nous nous appuyons sur de rigoureuses évaluations de l’admissibilité des donneurs fondées sur le risque d’exposition à la maladie.  

Ainsi, si vous avez eu la malaria — même si votre rétablissement est complet, vous n’êtes pas admissible au don de sang total ou de plaquettes.  

Toutefois, vous pourriez donner du plasma destiné à la fabrication de médicaments qui sauvent des vies, ou encore des cellules souches, des organes et/ou des tissus.  

En savoir plus sur la malaria (ou paludisme) et le don de sang  

Comment un trait drépanocytaire diffère-t-il de l’anémie falciforme?

Un trait drépanocytaire n’est pas la même chose que l’anémie falciforme. Une personne est dite drépanocytaire lorsqu’elle hérite de deux mutations drépanocytaires – une de chaque parent biologique – qui touchent l’hémoglobine. Les personnes qui n’héritent que d’une seule mutation (d’un parent) sont dites porteuses du trait drépanocytaire. Elles ne développent pas la maladie et n’éprouvent aucun des symptômes. 

En revanche, chez les personnes atteintes d’anémie falciforme, les globules rouges deviennent allongés et rigides. Ils prennent souvent la forme d’un croissant ou d’une faucille. Lorsque cela se produit, les globules rouges circulent moins longtemps que la durée habituelle de 120 jours. De plus, ils ont tendance à rester coincés lorsqu’ils passent par les plus petits vaisseaux sanguins du corps. Par conséquent, les personnes drépanocytaires manquent de globules rouges souples et arrondis. Elles peuvent éprouver des douleurs, de la fatigue, des troubles respiratoires ou des étourdissements.

L’anémie falciforme peut se subdiviser selon les mutations particulières d’hémoglobine présentes, ce qui donne lieu à différents sous-types possibles, tels que la maladie de l’hémoglobine SS, la maladie de l’hémoglobine SC ou la bêta thalassémie. 

Quelle est la différence entre la thalassémie et l’anémie falciforme?

La thalassémie et l’anémie falciforme sont des maladies génétiques qui touchent l’hémoglobine des globules rouges, mais de façons différentes. Comme une personne atteinte de thalassémie est incapable de produire suffisamment d’hémoglobine normale, sa quantité d’hémoglobine est réduite. Ces patients ont donc moins de globules rouges et ceux-ci sont plus petits que la normale. 

Dans le cas de l’anémie falciforme, plusieurs des globules rouges prennent la forme d’une faucille. Ils peuvent bloquer les plus petits vaisseaux sanguins et ainsi nuire à l’acheminement d’oxygène dans le corps, ce qui peut entraîner diverses complications, notamment des douleurs, des problèmes respiratoires, des accidents vasculaires cérébraux, des caillots sanguins et même la défaillance de plusieurs organes vitaux.

De quelle quantité de fer ai-je besoin pour donner du sang, des plaquettes ou du plasma?

Avant chaque don, nous mesurons le taux d’hémoglobine en prélevant une goutte de sang au bout d’un doigt. Comme l’hémoglobine contient du fer, un faible taux d’hémoglobine est souvent synonyme d’un manque de fer. Pour les dons de sang total, de plaquettes et certains types de dons de plasma, le taux d’hémoglobine minimal requis diffère selon le sexe : les personnes inscrites comme femmes doivent avoir un taux d’au moins 125 g/l et celles inscrites comme hommes, d’au moins 130 g/l.

La Société canadienne du sang analyse le taux de ferritine de donneurs de façon aléatoire, l’objectif étant de prévenir les carences en fer et de rehausser par le fait même l’expérience des donneurs.

En savoir plus sur le fer et le don de sang

En savoir plus sur le taux de ferritine

Si j’ai voyagé dans une région où sévit le paludisme (malaria), puis-je donner du sang, du plasma ou des plaquettes?

Si vous avez voyagé dans une région pour laquelle il est recommandé de prendre des médicaments préventifs contre le paludisme, vous devrez attendre avant de donner du sang ou des plaquettes. La période d’attente dépendra de la durée de votre séjour, car le risque que vous ayez une nouvelle infection ou une infection qui n’a pas encore été reconnue diminue avec le temps.

  • Si votre séjour a duré moins d’une journée, vous pouvez peut-être donner, tout dépend de l’endroit où vous étiez.
  • Si votre séjour a duré moins de 6 mois, vous devez attendre 3 mois à partir de la date à laquelle vous avez quitté la région impaludée.
  • Si votre séjour a duré 6 mois ou plus, vous devez attendre 3 ans.

Si votre séjour a duré moins de 24 heures, appelez-nous au 1 866 JE DONNE (1 866 533-6663) pour savoir si vous pouvez donner.

En savoir plus sur les voyages et la vie à l’étranger, et le don de sang

En savoir plus sur le paludisme et le don de sang

Trousse pour les médias sociaux relative à l’anémie falciforme

La vie après l’anémie falciforme, grâce à un don de cellules souches


Ufuoma Muwhen a été guérie de la maladie dont elle souffrait depuis la naissance grâce à une greffe de cellules souches données par sa sœur.

Des « superpouvoirs » pour lutter contre la maladie


Les frères Félix sont aussi les héros d’une bande dessinée qui vise à faire connaître l’anémie falciforme.

Une jeune femme vainc l’anémie falciforme et retrouve le bonheur de rêver


Plus que jamais, les cellules souches redonnent santé et espoir à des personnes malades, entre autres celles atteintes de l’anémie falciforme.

Comment savoir si vous pouvez donner?

Faites le test d’admissibilité

Réservez maintenant pour donner du sang ou du plasma

Êtes-vous admissible au don de sang?