Processus du don de cellules souches

 

Le Registre de donneurs de cellules souches de la Société canadienne du sang est constamment à la recherche de donneurs au nom des centaines de patients canadiens ayant besoin d’une greffe de cellules souches. Chaque nouvel inscrit donne de l’espoir aux personnes en attente d’une greffe. Grâce au Registre, nous pouvons établir un lien entre ces personnes et les généreux donneurs qui peuvent leur sauver la vie.

 

S’inscrire au Registre de donneurs de cellules souches

Répondez au questionnaire d’inscription pour déterminer votre admissibilité.

Mythes à propos du don de cellules souches

Il est essentiel de bien se renseigner avant de s’inscrire au Registre de donneurs de cellules souches de la Société canadienne du sang. Dans cette section, nous dissipons certains des mythes les plus répandus sur le don de cellules souches. N’oubliez pas de lire également notre foire aux questions. Pour toute autre question, appelez-nous au 1 866 JE DONNE (1-866-533-6663).

 

Mythe : Les cellules souches sont prélevées dans la moelle épinière.

Réalité : Non, les cellules souches ne sont pas prélevées dans la moelle épinière. Lors d’un don de moelle osseuse, les cellules souches sont prélevées dans la crête iliaque, qui est située sur la face postérieure de l’os iliaque.

Mythe : Le prélèvement de cellules souches exige une intervention chirurgicale.

Réalité : Certains prélèvements exigent une intervention chirurgicale, d’autres non, selon qu’il s’agisse d’un don de cellules souches de la moelle osseuse ou du sang périphérique. Si le don de moelle osseuse est bien effectué dans le cadre d’une opération, ce n’est pas le cas du prélèvement de cellules souches du sang périphérique, qui est réalisé en consultation externe.

Les femmes enceintes peuvent également consentir au don du sang de cordon ombilical, riche en cellules souches, à la naissance de leur bébé.

En savoir plus

 

Mythe : Le prélèvement de cellules souches est douloureux.

Réalité : Dans le cas d’un don de moelle osseuse, les cellules souches sont prélevées dans la crête iliaque, une intervention réalisée sous anesthésie générale de façon à ce que le donneur ne ressente aucune douleur. Après l’intervention, les donneurs décrivent généralement des douleurs légères à modérées, des contusions et une douleur au bas du dos pendant quelques jours à plusieurs semaines.

Le prélèvement de cellules souches du sang périphérique est en revanche une intervention non chirurgicale effectuée en consultation externe, au cours de laquelle les cellules souches sont extraites du sang. La procédure dure environ 4 à 6 heures. En général, les donneurs indiquent ressentir un léger inconfort, comme des vertiges, des nausées ou un refroidissement.

Dans le cadre du don de sang de cordon, les cellules souches sont recueillies après la naissance du bébé et l’expulsion du placenta. Le prélèvement ne perturbe aucunement le travail ni l’accouchement.

En savoir plus

Mythe : Le prélèvement de cellules souches demande un long rétablissement.

Réalité : Après un don de moelle osseuse, la période de rétablissement varie d’un donneur à l’autre. La majorité des donneurs éprouvent de la fatigue, une douleur au point de ponction, des contusions et une douleur dans le bas du dos pendant quelques jours à quelques semaines. Les donneurs ressentent parfois un inconfort lorsqu’ils marchent, ou lorsqu’ils sont en position debout ou assise. Certains donneurs disent avoir de la difficulté à monter les escaliers pendant 1 à 2 semaines après leur don. Il est conseillé d’éviter tout effort physique important pendant 2 à 3 semaines après le don.

La période de rétablissement après un don de cellules souches du sang périphérique est souvent bien plus rapide. La plupart des donneurs peuvent retourner au travail dès le lendemain. Certains donneurs indiquent ressentir des maux de tête, des douleurs osseuses ou musculaires, des nausées, de l’insomnie et de la fatigue pendant plusieurs jours à une semaine après le don.

Mythe : Les cellules souches prélevées ne peuvent être remplacées.

Réalité : Le corps remplace les cellules souches prélevées dans les 6 semaines suivant le don. La plupart des donneurs reprennent leurs activités normales au bout de quelques jours.

Mythe : Comme je suis issu d’une famille nombreuse, je devrais trouver facilement un donneur compatible dans ma famille si j’ai un jour besoin d’une greffe de cellules souches.

Réalité : Les critères de compatibilité sont si précis que moins de 25 % des personnes en attente d’une greffe peuvent recevoir des cellules souches d’un membre de leur famille. Un patient a plus de chances de trouver un donneur compatible parmi l’ensemble des gens qui ont la même origine ethnique. C’est la raison pour laquelle nous encourageons les personnes âgées de 17 à 35 ans à s’inscrire au Registre de donneurs de cellules souches de la Société canadienne du sang, et les futurs parents à donner le sang du cordon ombilical de leur bébé à la Banque de sang de cordon de la Société canadienne du sang.