Une enfant nouveau-née survit grâce aux donneurs de sang O positif

Cleo Maxwell a reçu une transfusion sanguine quelques heures après sa naissance, ce qui lui a permis de survivre à une hémorragie

18 août 2022
Two children pose with their baby sister

Cleo Maxwell (au centre), entourée de sa sœur Jasmine (à gauche) et de son frère Rowan (à droite), a reçu une transfusion de sang O positif peu après sa naissance, à la suite d’une hémorragie fœto-maternelle massive. Sa famille remercie chaque jour le donneur anonyme qui lui a fait ce don de vie.  

Pendant la troisième grossesse d’Anita Maxwell, tout se passait bien. Rien n’indiquait que sa fille Cleo aurait un besoin urgent de sang quelques heures après sa naissance.  

« Quand notre fille est née, elle était très pâle, se souvient Anita. On ne l’entendait pas pleurer. Après des analyses sanguines, l’équipe médicale a réalisé qu’elle avait perdu beaucoup de sang. »  

La mère et la fille avaient fait une hémorragie fœto-maternelle massive. En d’autres mots, une grande partie du sang de Cleo avait été transférée à sa mère. Il est fréquent que de petites quantités de sang du bébé passent dans la circulation sanguine du parent biologique avant ou pendant la naissance, mais pour Cleo, c’était beaucoup plus grave.  

Selon l’équipe médicale, 200 ml du sang de Cleo avaient été transférés à sa mère, Anita. Pour la nouveau-née, qui pesait 3,2 kg, cela représentait plus de la moitié de son volume sanguin. Elle avait donc besoin d’une transfusion… et vite!  

Moins de trois heures après sa naissance, Cleo a reçu une transfusion de sang provenant d’un donneur O positif, ce qui lui a sauvé la vie.  

« Il y a des bébés qui perdent 60 ml de sang à cause d’une hémorragie fœto-maternelle et qui ne s’en sortent pas, explique Anita. Les choses peuvent mal tourner très rapidement et on ne s’y attend pas toujours. Grâce à l’intervention rapide de son équipe médicale et à la transfusion qu’elle a reçue, Cleo peut maintenant vivre sa vie. Je serai éternellement reconnaissante envers cet extraordinaire donneur anonyme. » 

newborn in hospital receiving o-positive blood transfusion

Moins de trois heures après la naissance de Cleo, l’équipe médicale avait déterminé son groupe sanguin et lui avait administré d’urgence une transfusion de sang O positif, ce qui lui a sauvé la vie.

La bonne transfusion au bon moment peut sauver une vie 

Notre système immunitaire est conçu pour reconnaître ce qui appartient à notre corps et ce qui lui est étranger. Si un patient reçoit du sang du mauvais groupe sanguin, les choses peuvent très mal tourner. C’est pourquoi la compatibilité des groupes sanguins doit être assurée de manière très spécifique pour que la transfusion soit sans danger. 

Dans le cas de Cleo, son équipe médicale a pu apprendre rapidement que son groupe sanguin était A positif. En tant que personne ayant un facteur Rh positif, Cleo pouvait recevoir du sang d’un donneur O positif. Les globules rouges O positif peuvent être transfusés à n’importe quel patient Rh positif. Ils peuvent donc jouer un rôle crucial en cas d’urgence. 

Étant donné que plus des deux tiers de la population canadienne ont un groupe sanguin compatible avec le sang O positif et peuvent recevoir ce sang, il est important d’en avoir suffisamment en réserve. En fait, lorsque le niveau des réserves nationales de sang du groupe O est inférieur à huit jours, le recrutement de donneurs est particulièrement important.  

Les unités de sang destinées aux nouveau-nés font souvent partie de réserves spéciales. Elles sont divisées en « mini-poches», car les bébés ont besoin de beaucoup moins de sang que les adultes. Il est courant de réserver des unités de sang O pour les nouveau-nés. Ainsi, on peut aider tous les bébés, quel que soit leur groupe sanguin.  

Le Canada a besoin que les donneurs — nouveaux et réguliers — se mobilisent pour l’aider à répondre aux besoins actuels et futurs des patients. Depuis le début de la pandémie, nous avons perdu 31 000 donneurs réguliers, soit la plus forte réduction de notre bassin de donneurs en dix ans. Nous avons besoin de plus de 100 000 nouveaux donneurs cette année pour répondre à la demande.  

Grâce aux donneurs de sang et à son équipe soignante, Cleo s’est remarquablement rétablie et, après dix jours passés à l’unité néonatale des soins intensifs, elle a pu quitter l’hôpital et a enfin rencontré son frère et sa sœur. Le 29 juillet 2022, la famille a célébré le premier anniversaire de l’arrivée de Cleo à la maison. Elle espère souligner l’événement chaque année en faisant quelque chose pour appuyer la chaîne de vie du Canada en l’honneur du don de vie que la fillette a reçu.  

« Aujourd’hui, Cleo marche, parle et imite ses frères et sœurs comme n’importe quel autre bambin, se réjouit Anita. Elle se porte à merveille, et personne ne pourrait dire qu’elle a eu un départ si difficile à la naissance. »  

blood recipient, Cleo Maxwell on her first birthday

La famille de Cleo a fêté son premier anniversaire en juillet 2022 sous le thème One in a melon. Elle célèbre également le dixième jour suivant sa date de naissance, soit le jour où elle est rentrée de l’hôpital après sa transfusion et son rétablissement.

Une leçon d’humilité

Aujourd’hui, l’une des plus grandes joies d’Anita et de son mari Josh est de voir le lien fraternel solide entre Cleo et ses frère et sœur, Jasmine et Rowan. Anita espère qu’ils resteront « les meilleurs amis du monde » pendant longtemps. 

En songeant aux liens qui unissent les frères et sœurs, Anita s’est rappelé comment elle a commencé à s’intéresser à la Société canadienne du sang. Son frère aîné l’avait invitée à donner du sang avec lui alors qu’elle avait dix-sept ans. À partir de ce moment, elle a encouragé ses amis à suivre son exemple, et ensemble ils ont fait du don de sang une activité sociale (où on ne manquait pas de se régaler des délicieux biscuits post-don de Cookies by George au centre de donneurs d’Edmonton!).  

« Quand on est jeune et en bonne santé, on ne pense pas aux malheurs qui peuvent nous arriver », souligne Anita.  

« Jusqu’à ce que j’aie Cleo il y a un an, je n’avais jamais rencontré de receveur de sang. Quand on donne du sang, on sait qu’on aide quelqu’un, mais on ne sait pas vraiment qui est cette personne. Cette expérience m’a remplie d’humilité. Grâce à la décision d’une autre personne de donner du sang, la vie de mon bébé a été sauvée. »

Les besoins en sang sont constants. Pour nous permettre de répondre aux besoins de tous les patients au Canada, il faut que toutes les personnes aptes à donner prennent rendez-vous et respectent leur engagement. Trouvez un centre de donneurs ou une collecte près de chez vous et prenez rendez-vous dès aujourd’hui

Share this story

ShareTweetShare

Sur le même sujet