Coronavirus (COVID-19)
|
En savoir plus

Un petit garçon revit grâce au plasma des donneurs

Heydan Morrison et sa famille à l’ouverture du centre de donneurs de plasma de Sudbury. 

Plasma
25 août 2020
Heydan Morrison and his family attended opening of new plasma donor centre in Sudbury

Reconnaissante envers les donneurs de plasma, la famille du garçon de neuf ans se réjouit de l’ouverture du nouveau centre de donneurs de plasma de Sudbury, le 25 août.

Toutes les trois à quatre semaines, Heydan Morrison doit se faire injecter des immunoglobulines – un médicament dérivé du plasma, ce liquide de couleur jaunâtre riche en protéines dont le sang est constitué et qui permet aux autres composants sanguins de circuler dans l’organisme. Chaque dose de ce médicament contient les éléments immunitaires de jusqu’à un millier de donneurs.

« Parfois, on doit me faire des piqûres, alors je dois être fort, raconte Heydan, qui vit près de Sault Ste. Marie, en Ontario, avec sa famille. Après l’injection, maman m’emmène au restaurant, et après je cours partout parce que j’ai beaucoup d’énergie. »

Heydan devra sûrement prendre son traitement à vie. Il est atteint d’une hypogammaglobulinémie, une maladie rare caractérisée par de très faibles taux d’anticorps, ce qui empêche l’organisme de lutter contre les infections. Pendant toute sa petite enfance, il a souffert d’infections quasi continues qui le rendaient léthargique et l’empêchaient de prendre du poids. Les immunoglobulines ont changé sa vie.

« Depuis qu’il a commencé ce traitement, c’est un petit garçon heureux, en bonne santé et plein d’énergie, confie Shannon Morrison, la mère d’Heydan. Dès le début du traitement, il a commencé à grandir, à prendre du poids et à courir partout. Il est devenu l’enfant qu’il aurait toujours dû être. »

De nouveaux centres de donneurs de plasma pour répondre aux besoins grandissants des patients

Image
Shannon Morrison, whose son Heydan relies on medication made from plasma, was one of the first donors at a new plasma donor centre in Sudbury.


Shannon Morrison a été l’une des premières donneuses du nouveau centre de plasma de Sudbury. Son fils, Heydan, dépend des produits plasmatiques pour vivre. 

Témoins du remarquable rétablissement d’Heydan, les membres de la famille Morrison sont devenus de fervents défenseurs des dons de sang et de plasma. Shannon et sa mère, Marlene Wilson, étaient d’ailleurs les premières à faire un don au tout nouveau centre de donneurs de plasma de la Société canadienne du sang, à Sudbury, en Ontario.

« Tant qu’on n’est pas touché personnellement, on ne pense pas à faire un don », fait remarquer Shannon.

Des dons de plasma à la rescousse

Du plasma pour un tout-petit

Heydan fait partie des nombreux patients au Canada dont la vie dépend des donneurs de plasma. La demande en plasma et en produits plasmatiques est en pleine croissance, car ces produits sont de plus en plus utilisés pour traiter des maladies diverses comme les immunodéficiences, les troubles hémorragiques, les cancers, ainsi que les maladies rénales et hépatiques.

Pour pouvoir répondre à la demande, la Société canadienne du sang prévoit ouvrir d’autres centres de donneurs de plasma, à Lethbridge et à Kelowna, qui grâce à la générosité des donneurs, permettront d’améliorer la vie de nombreux patients comme Heydan.

Un millier de dons de plasma, et ce n’est pas fini

Image
Marlene Wilson donated plasma at the opening of a new plasma donor centre in Sudbury. Her grandson Heydan Morrison relies on medication made from donated plasma.


Marlene Wilson a fait un don de plasma le jour même de l’ouverture du centre de donneurs de Sudbury. Son petit-fils aura besoin toute sa vie de médicaments fabriqués à partir de plasma. 

« Il est probablement en meilleure santé que nous tous, estime Shannon Morrison, la mère d’Heydan et de Charlotte, l’aînée de la famille. On attrape un rhume et on tousse, alors que lui, il va très bien. Les choses ont tellement changé depuis le début de son traitement. »

« Si je rencontrais un donneur de plasma, ajoute Heydan, je lui dirais merci. »

Le plasma recueilli auprès des donneurs peut drastiquement changer la vie des patients atteints d’hypogammaglobulinémie et d’autres maladies. Prenez rendez-vous à sang.ca/donner, avec notre application mobile, DonDeSang, ou en appelant au 1 866 JE DONNE.

Share this story

ShareTweetShare

Sur le même sujet