Les dons de sang l’ont aidé à survivre à la maladie, puis à une blessure grave

Darcy Wagner, dont la maladie immunitaire est traitée au moyen d’un produit plasmatique, a perdu une jambe dans un accident agricole. Heureusement, son fils secouriste était présent, alors qu’il célébrait son 50e don de sang.

4 octobre 2021
Blood recipient with prosthetic leg

Lorsque Troy Wagner a commencé à donner du sang à l’âge de 18 ans, il avait une personne en tête : son père.

Le père de Troy, Darcy Wagner, avait lutté contre des infections chroniques pendant la majeure partie de sa vie, en raison d’une maladie immunitaire appelée hypogammaglobulinémie. L’hypogammaglobulinémie empêche l’organisme de produire suffisamment d’immunoglobulines, ou anticorps, pour combattre les infections. Pour rester en bonne santé, Darcy a reçu, au cours des trois dernières décennies, des transfusions régulières d’un médicament fabriqué à partir de dons de plasma, l’un des composants du sang total.

Quels sont les quatre composants du sang?

Découvrez comment le plasma des donneurs est recueilli pour fabriquer des médicaments en grande demande

« Dès mon jeune âge, j’ai compris l’importance des produits sanguins en voyant combien ils avaient changé la vie de mon père », dit Troy, qui vit à New Hamburg (Ontario) et est pompier à Hamilton (Ontario). « Grâce au traitement, il a pu mener une vie normale, élever une famille et poursuivre sa passion pour l’agriculture. »

firefighter and blood donor


Troy Wagner, donneur de sang et pompier, partage un moment spécial lors de sa remise de diplôme avec ses parents, Vanda et Darcy Wagner.

La célébration tourne à la tragédie et suscite un besoin urgent de dons de sang.

Dès ce premier don de sang, Troy est devenu un donneur régulier. Sa famille célébrait chaque fois qu’il franchissait une étape importante en matière de dons. Son 50e don de sang a eu lieu le 14 juillet 2020, alors qu’était donné le coup d’envoi à Des sirènes pour la vie, une campagne annuelle qui encourage une compétition amicale entre les policiers, les pompiers et les ambulanciers pour donner du sang. En tant que pompier et donneur de sang engagé, Troy a participé activement à la campagne et au recrutement de ses collègues intervenants d’urgence.

Troy a donné du sang tôt ce matin de juillet, puis s’est rendu à la ferme de ses parents pour célébrer cette étape importante. Troy était près de la piscine avec sa mère, ses deux neveux et son frère, Carson, lorsque le téléphone de ce dernier a sonné. C’était leur père qui appelait à l’aide. Ils se sont précipités vers le grand champ où il était en train de tondre l’herbe avec le tracteur. Ils l’ont découvert quelques minutes plus tard, conscient, mais gravement blessé. Le tracteur qu’il conduisait avait heurté une souche d’arbre. Darcy avait été éjecté du tracteur qui l’avait ensuite alors écrasé, lui sectionnant la jambe et lui blessant le bassin.

« Quand j’ai vu mon père, j’ai su que c’était grave. Il était conscient et lucide, mais il perdait beaucoup de sang, se souvient Troy. J’ai appelé le 911, et pendant que je m’efforçais de contrôler l’hémorragie, mon père m’a dit : “Je pourrais avoir besoin d’une partie du sang que tu as donné aujourd’hui”. Nous avons tous deux saisi l’ironie de la situation. »

Les dons de sang étaient essentiels pour survivre à cette blessure catastrophique

Darcy a été transporté au centre de traumatologie de soins intensifs de l’Hôpital Victoria à London, en Ontario. Il a passé trois jours dans un coma artificiel et sous ventilateur. Son bassin était fracturé à huit endroits et il avait perdu tellement de sang qu’il a fallu lui administrer 33 unités de composants sanguins. Il a également dû subir une amputation de la partie inférieure de sa jambe droite.

« J’avais déjà survécu pendant 30 ans grâce aux donneurs de sang et de plasma, et maintenant j’en avais à nouveau besoin d’une manière complètement différente, a déclaré Darcy. C’est incroyable de penser que je n’aurais pas survécu sans les donneurs ».

Après deux semaines à London, Darcy a été transféré à l’Hôpital St. Mary’s de Kitchener, en Ontario, pour une rééducation. En décembre 2020, il avait commencé à apprendre à marcher avec sa nouvelle jambe prothétique, et six semaines plus tard, il était capable de marcher sans aide sur sa nouvelle jambe en utilisant deux cannes.

Un peu plus d’un an après cet accident dévastateur, on peut trouver Darcy sur l’un de ses nombreux tracteurs en train de travailler dans les champs avec son fils Carson, ou de nourrir les vaches dans l’étable. Troy plaisante en disant qu’il a même recommencé à « donner des ordres » au reste de la famille sur le bon fonctionnement de la ferme.

blood recipient on tractor


Darcy Wagner est de retour à ce qu’il aime le plus après avoir survécu à un grave traumatisme et à des dizaines d’années de lutte contre une maladie immunitaire. Il y est parvenu grâce aux donneurs de sang et de plasma.

Darcy continue de recevoir régulièrement un traitement à l’immunoglobuline pour gérer son hypogammaglobulinémie. Il est à jamais reconnaissant de la vie active qu’il a pu mener grâce aux donneurs.

« Je veux que les donneurs sachent que leur sang est utilisé de très nombreuses façons. En donnant ne serait-ce que quelques fois par an, ils ont le pouvoir de changer les choses pour quelqu’un comme moi. »

Comment un seul don de sang peut aider de nombreux patients

Le don de plaquettes : une nouvelle façon de donner pour Troy

Troy continue de donner à la Société canadienne du sang, mais en 2020, il a commencé à donner des plaquettes sur une base mensuelle.

person donating platelets


Troy Wagner donne maintenant régulièrement des plaquettes au centre de don d’Ancaster, en Ontario.

Les plaquettes sont le composant du sang qui aide à la coagulation. En cas de blessure ou de perte de sang, comme cela s’est produit lors de l’accident traumatique de Darcy, les plaquettes font coaguler le sang de la personne, ce qui évite un saignement excessif. Les personnes en bonne santé fabriquent et stockent un grand nombre de plaquettes dans leur organisme. Mais certains patients, comme les cancéreux sous chimiothérapie ou les personnes atteintes de certaines maladies immunitaires, ont un faible taux de plaquettes ou des plaquettes qui ne fonctionnent pas correctement. Ils peuvent avoir besoin de transfusions de plaquettes dans le cadre de leur traitement.

Apprenez comment donner des plaquettes

« Je suis heureux de contribuer à une cause de cette envergure, déclare Troy. Chaque don compte et peut faire la différence pour sauver la vie d’un être cher. »

Les composants sanguins font partie des traitements qui permettent de sauver la vie de nombreuses personnes, qu’il s’agisse de cancer, de maladies immunitaires ou de traumatismes. Pour prendre rendez-vous afin de donner du sang, du plasma ou des plaquettes dans un centre de don de la Société canadienne du sang ou lors d’une collecte, téléchargez l’application DonDeSang, visitez le site sang.ca ou composez le 1 866 JE DONNE.

Share this story

ShareTweetShare

Sur le même sujet