Coronavirus (COVID-19)
|
En savoir plus

Un modèle de changement : prédiction de l’impact d’améliorations à l’échelle du système

Quel est l’objet de cette étude?

Les concentrés plaquettaires sont aujourd’hui conservés à température ambiante, sous agitation douce et continue. Ces conditions d’entreposage favorisent toutefois la croissance des bactéries, qui, si elles sont présentes dans les concentrés, peuvent atteindre des concentrations potentiellement dangereuses. Ainsi, la transfusion de plaquettes contaminées peut provoquer une septicémie, une réaction transfusionnelle parfois mortelle. Pour diminuer le risque de contamination, on désinfecte la peau du donneur au moyen d’un tampon imbibé d’un produit antiseptique avant le prélèvement et on recueille les premiers millilitres de sang dans un sac d’échantillonnage. Afin de réduire davantage le risque pour les transfusés, les fournisseurs conservent les produits plaquettaires pendant une courte période et les soumettent à un test de détection des bactéries.

Publiée