Hémochromatose

L’hémochromatose héréditaire est une maladie génétique relativement commune qui se caractérise par l’accumulation excessive de fer dans l’organisme. Bien que le fer soit un composant essentiel au sang — nous en avons besoin pour vivre, quelques grammes suffisent à un bon fonctionnement et des taux élevés en fer peuvent s’avérer toxiques. 

FOIRE AUX QUESTIONS

Qu’est-ce que l’hémochromatose héréditaire?

L’hémochromatose héréditaire est un dysfonctionnement d’origine héréditaire, qui se caractérise par l’absorption de quantités excessives de fer issu de l’alimentation.

Le fer finit par s’accumuler dans les tissus, tels que dans le foie, le pancréas et le cœur. En l’absence de traitement, ces organes deviennent endommagés avec apparition d’une cirrhose, du diabète ou d’une insuffisance cardiaque.

L’hémochromatose est relativement courante chez les personnes d’origine nord-européenne (environ 1 personne sur 300).  

Quel est le traitement?

Le traitement consiste généralement à réduire la consommation de fer et à débarrasser l’organisme de l’excédent de fer. 

Pour ce faire, les personnes atteintes de cette maladie doivent éviter les aliments riches en fer et ne pas prendre de multivitamines contenant du fer ni de suppléments de fer. 

Pour débarrasser l’organisme de l’excédent de fer, ces personnes doivent se soumettre à des phlébotomies, qui permettent d’extraire le sang. Le fer représentant un constituant important de l’hémoglobine, que l’on retrouve dans les globules rouges, la réalisation régulière de phlébotomies représente une importante composante du traitement contre cette maladie.  

Les personnes atteintes d’hémochromatose peuvent-elles donner du sang?

Les personnes atteintes d’hémochromatose peuvent donner du sang à condition qu’elles répondent aux critères d’admissibilité définis par la Société canadienne du sang. Les candidats au don doivent se soumettre à un contrôle sanitaire et répondre à un questionnaire médical poussé avant de pouvoir faire un don. 

Ces mesures permettent de s’assurer que la phlébotomie réalisée lors du don ne représente aucun danger pour le donneur et que le sang du donneur est sans risque pour le receveur. Les personnes souffrant de complications dues à l’hémochromatose, telles qu’une cirrhose hépatique ou une défaillance cardiaque, ne peuvent donc pas faire de don. 

À quelle fréquence les personnes atteintes d’hémochromatose peuvent-elles donner du sang?

Les personnes s’identifiant comme hommes atteints d’hémochromatose peuvent donner du sang tous les 56 jours et celles s’identifiant comme femmes, tous les 84 jours, conformément aux critères en vigueur pour tous les donneurs de sang total.   

Ces personnes peuvent faire des phlébotomies entre deux dons de sang, à condition d’observer au moins une semaine entre une phlébotomie ambulatoire et le don de sang suivant. Par exemple, si une personne subit une phlébotomie le lundi, elle ne peut donner du sang que le lundi d’après.