Coronavirus (COVID-19)
|
En savoir plus

Abdelsalam Abugharara

Bénévole

St. John’s, Terre-Neuve-et-Labrador

« Je ne peux pas donner de sang toutes les semaines alors je dois trouver un autre moyen de faire quelque chose pour ceux qui ont besoin de sang. En étant bénévole, je peux discuter avec les donneurs et les remercier. Ça me donne le sentiment d’avoir aidé d’une certaine façon. »

Un homme qui fait un doctorat en génie pétrolier et gazier (dans une langue seconde), marié, avec deux enfants et un troisième en route, aurait de bonnes raisons de ne pas faire de bénévolat. Abdelsalam, lui, trouve le temps.

Abdel estime que faire partie de la chaîne de vie du Canada est « l’investissement le plus rentable que vous pouvez faire ». Chose certaine, son investissement fructifie très bien.

En moins d’un an, il a donné une centaine d’heures de son horaire chargé à la cause du don de sang. En plus d’être bénévole à des collectes de sang et à des kiosques d’information sur les groupes sanguins, il sensibilise sa communauté au don de sang par le biais des réseaux sociaux et de l’Association des étudiants musulmans de l’Université Memorial (il a recruté 30 donneurs). Il fait également partie du MUNblood, un club d’étudiants de l’Université qui appuie la Société canadienne du sang. Et c’est sans compter ses heures de bénévolat hebdomadaires au centre de donneurs de St. John’s.

Year
Abdelsalam Abugharara National Honouring Canada's Lifeline 2019