Plasma de convalescents

Who can donate?

Who can donate?


To participate as a convalescent plasma donor

in this trial, you must meet the current plasma donor eligibility criteria and you must be:

  • Younger than 67 years old;
  • Previously confirmed positive for COVID-19 by a laboratory test; and
  • Fully recovered from the virus and symptom free for at least 28 days.

Please note: a history of donating blood is not required

Where can I donate?

Where can I donate?


We are currently seeking potential convalescent plasma donors who live in the following cities:  

  • Calgary
  • Charlottetown
  • Edmonton
  • Halifax
  • Hamilton
  • London
  • Ottawa
  • Regina
  • Saint John
  • Saskatoon
  • St. John’s
  • Toronto
  • Vancouver
  • Winnipeg

Please note: appointments for convalescent plasma donors are being booked by phone through the donor qualification process that is specific to the clinical trial.

How can I help?

How can I help?


If you meet the convalescent plasma donor requirements, we encourage you to join our registry of potential donors by completing the form below.

Convalescent plasma donors must live within reasonable driving distance from our donor centres. If you live in Quebec, we encourage you to contact Héma-Québec.

We are contacting registered donors now. Only those who may be eligible to donate convalescent plasma will be contacted.

Please note: we can only welcome donors with confirmed appointments at this time.

done
done
done

La Société canadienne du sang utilisera vos renseignements personnels pour vous contacter afin de savoir si vous accepteriez de donner du plasma en tant que convalescent et pour vous envoyer de la documentation sur ce type de don. Votre date de naissance et votre sexe permettront d’établir votre admissibilité au don de plasma de convalescents. Nous vous invitons à lire notre Déclaration de confidentialité — Donneurs de sang pour en savoir plus sur la façon dont nous recueillons, utilisons et divulguons les renseignements personnels fournis par les donneurs de plasma. À tout moment, vous pouvez retirer votre consentement à recevoir nos communications en nous appelant au 1 866 JE DONNE (1-866-533-6663).

Questions et réponses — essai clinique

Qu’est-ce que le plasma de convalescents?

Le plasma de convalescents est du plasma provenant de patients qui ont été infectés par le virus et qui se sont rétablis, ce qui signifie qu’ils ont produit des anticorps capables de vaincre le virus. Ces anticorps sont produits dans le plasma et y demeurent afin de contrer toute nouvelle attaque du virus.

En théorie, ces anticorps pourraient être l’ingrédient recherché pour traiter d’autres personnes atteintes du même virus.

L’utilisation de plasma de convalescents comme traitement n’est pas une nouveauté. Il a été utilisé lors de l’épidémie de grippe de 1918, plus communément appelée « grippe espagnole ».

Quel est le rôle de la Société canadienne du sang dans le projet du plasma de convalescents?

Nous sommes fiers de participer à un essai clinique national visant à vérifier si le plasma de convalescents pourrait être un traitement sûr et efficace pour les personnes atteintes de la COVID-19. Nous avons annoncé notre participation à cet essai — appelé CONCOR — plus tôt au cours du mois.  

Des chercheurs de notre Centre d’innovation font partie du groupe de recherche clinique qui mène l’essai. Ce groupe met à contribution 11 équipes de recherche et plus de 50 hôpitaux.  

Comme Santé Canada a autorisé l’essai clinique, la Société canadienne du sang et Héma-Québec sont maintenant chargées de fournir du plasma de convalescents aux médecins canadiens qui traitent des patients atteints de la COVID-19. Le plasma de convalescents sera fourni uniquement dans le cadre de l’essai clinique. En tant que fournisseur de sang national, nous avons l’expertise et les infrastructures nécessaires pour recueillir, préparer et distribuer en toute sécurité le plasma de convalescents requis pour un essai de cette taille et de cette portée.  

L’essai CONCOR, tout comme n’importe quel essai clinique rigoureux, fournira des données importantes pour déterminer si le plasma de convalescents pourrait être un traitement efficace. Il contribuera de façon significative aux travaux en cours à l’échelle mondiale pour aider les patients au Canada et ailleurs sur la planète. 

Est-ce que la Société canadienne du sang recueille du plasma de convalescents?

Oui, nous recueillons du plasma de personnes guéries de la COVID-19 dans les centres de donneurs équipés pour collecter du plasma et des plaquettes par un procédé appelé « aphérèse ». Ces centres se trouvent à Vancouver, Calgary, Edmonton, Saskatoon, Regina, Winnipeg, London, Hamilton, Toronto, Ottawa, Halifax, Saint John, Charlottetown et St. John’s.

Est-il sécuritaire de recueillir du plasma de convalescents dans vos centres de donneurs?

En tant que fournisseur de sang national, nous possédons l’expertise et les infrastructures nécessaires pour recueillir, préparer et distribuer en toute sécurité du plasma de convalescents pour un essai clinique national.

Par mesure de sécurité, nous recueillerons uniquement le plasma de donneurs qui seront tout à fait rétablis de la COVID-19.

Pour assurer l’innocuité du plasma qui sera recueilli, les donneurs de plasma de convalescents devront répondre aux mêmes critères que pour le plasma ordinaire.

Nous continuerons de travailler avec les autorités de santé publique pour protéger tous nos employés, nos bénévoles et nos donneurs.

Quand commencera l’essai?

Notre demande d’essai clinique ayant été approuvée par Santé Canada, nous avons commencé à fixer des rendez-vous aux donneurs de plasma de convalescents à la fin du mois d’avril.

Qu’attendez-vous de cet essai clinique?

À l’heure actuelle, il n’y a pas suffisamment de données scientifiques prouvant que le plasma de convalescents est un traitement sûr et efficace. C’est pour cette raison que le Canada ne l’a pas encore adopté comme traitement à grande échelle. 

L’essai clinique auquel nous participons, tout comme n’importe quel essai clinique rigoureux, fournira des données importantes pour déterminer si le plasma de convalescents pourrait être un traitement efficace. Les résultats de cet essai guideront les décisions futures sur l’utilisation à grande échelle du plasma de convalescents. Il contribuera de façon significative aux travaux en cours à l’échelle mondiale pour aider les patients au Canada et ailleurs sur la planète.

Si les résultats sont probants, la Société canadienne du sang recueillera-t-elle du plasma de convalescents à long terme?

Il faut d’abord savoir si le traitement fonctionne, ce que nous saurons uniquement une fois l’essai clinique terminé. Ailleurs dans le monde, des chercheurs se penchent sur d’autres options potentielles ou essaient d’en trouver de nouvelles pour traiter et guérir les personnes atteintes de la COVID-19 ou pour prévenir la maladie. À cette étape, il est trop tôt pour faire des prédictions ou pour dire quel sera notre rôle à long terme.

Questions et réponses — donneurs

Comment recrutez-vous les donneurs qui participent à l’essai?

Nous avons créé un registre en ligne auquel peuvent s’inscrire toutes les personnes souhaitant participer à l’essai CONCOR à titre de donneur de plasma de convalescents. Nous communiquons avec les personnes inscrites selon les besoins. À noter que seules les personnes susceptibles de faire un don de plasma de convalescents seront contactées.

J’ai surmonté la COVID-19 et j’aimerais aider. Que dois-je faire pour participer à l’essai?

En plus de respecter les critères d’admissibilité en vigueur pour le don de plasma au Canada, les participants potentiels doivent répondre à des exigences additionnelles propres au programme de collecte de plasma de convalescents.

Pour participer, les donneurs doivent :

  • avoir moins de 67 ans;
  • avoir obtenu un résultat positif confirmé à un test de dépistage de la COVID-19 réalisé en laboratoire;
  • être totalement guéri et n’avoir eu aucun symptôme de la maladie depuis au moins 28 jours.
Je donne déjà du plasma. Est-ce que je peux participer à l’essai?

Merci! Vos dons aident les patients qui ont besoin de produits plasmatiques.

Pour ce qui est de l’essai CONCOR, nous avons créé un registre en ligne auquel peuvent s’inscrire toutes les personnes souhaitant participer comme donneur de plasma de convalescents.

Nous communiquons avec les personnes inscrites selon les besoins. À noter que seules les personnes susceptibles de faire un don de plasma de convalescents seront contactées.

Vos dons comptent. Si l’on ne vous contacte pas pour faire partie de cet essai, s’il vous plaît, continuez à donner du plasma; on a toujours besoin de sang et de plasma.

Quels sont les critères d’admissibilité pour les donneurs de plasma de convalescents?

En plus de respecter les critères d’admissibilité en vigueur pour le don de plasma au Canada, les donneurs de plasma de convalescents doivent répondre à des exigences additionnelles.

Pour participer à l’essai, les donneurs doivent :  

  • avoir moins de 67 ans;
  • avoir obtenu un résultat positif confirmé à un test de dépistage de la COVID-19 réalisé en laboratoire;
  • être totalement guéri et n’avoir eu aucun symptôme de la maladie depuis au moins 28 jours.
Pourquoi seulement les hommes seront-ils admissibles pour participer à l’essai comme donneurs?

Les femmes qui ont déjà eu une grossesse peuvent avoir dans leur plasma des anticorps susceptibles de provoquer un syndrome respiratoire aigu post-transfusionnel ou TRALI (Transfusion-related acute lung injury). Le TRALI est une complication rare, mais potentiellement mortelle, qui peut survenir chez les receveurs après la transfusion. 

 

 

 

Pourquoi les donneurs de plasma de convalescents doivent-ils avoir moins de 67 ans?

Cette limite d’âge fait partie des critères d’admissibilité en vigueur pour les personnes qui donnent du plasma pour la première fois et qui n’ont jamais donné de sang auparavant.  

Une personne qui n’a pas eu la COVID-19 peut-elle donner?

Non, pas pour cet essai clinique. Le plasma de convalescents est du plasma provenant de personnes infectées qui se sont rétablies, ce qui signifie qu’elles ont produit des anticorps capables de vaincre le virus. Ces anticorps pourraient être l’ingrédient recherché pour traiter d’autres personnes atteintes du même virus. Voilà pourquoi seules les personnes qui ont eu un résultat positif confirmé au test de dépistage de la COVID-19 et qui, par conséquent, ont développé les anticorps nécessaires pour combattre la maladie peuvent donner du plasma dans le cadre de l’essai clinique. 

Pourquoi faut-il que les donneurs de plasma de convalescents soient sans symptômes de la maladie depuis au moins 28 jours?

Selon les lignes directrices émises récemment par la FDA (agence fédérale américaine chargée du contrôle des médicaments) concernant la collecte de plasma de convalescents pour le traitement de la COVID-19, les donneurs qui sont exempts de symptômes depuis 28 jours n’ont pas besoin d’être testés de nouveau avant de donner.  

De plus, selon des études préliminaires internationales, les donneurs de plasma de convalescents pour le traitement de la COVID-19 offriraient des concentrations d’anticorps plus élevées après une période de 28 jours sans symptômes, comparativement à une période de 14 jours, parce que leur système immunitaire a eu suffisamment de temps pour passer de l’état d’infection à un état d’immunité stable. 

De quelle façon la Société canadienne du sang détermine-t-elle qu’un donneur de plasma de convalescents est complètement rétabli?

Chaque donneur potentiel fera l’objet d’un examen préliminaire par téléphone pour déterminer s’il est admissible. 

Pour pouvoir faire un don, un donneur de plasma de convalescents doit être exempt de symptômes depuis au moins 28 jours. Cette exigence est conforme aux lignes directrices émises récemment par la FDA (agence fédérale américaine chargée du contrôle des médicaments) concernant la collecte de plasma de convalescents pour le traitement de la COVID-19. De plus, des données préliminaires montrent que les concentrations d’anticorps sont plus élevées chez les donneurs de plasma de convalescents après une période de 28 jours sans symptômes. 

Comme l’information concernant le virus progresse rapidement, nous surveillons attentivement l’évolution de la situation à l’échelle internationale pour nous assurer que nos processus et nos critères d’admissibilité s’alignent sur les données les plus probantes afin de protéger les employés, les donneurs et les bénévoles. 

Questions et réponses — patients

Mon médecin me dit que le plasma de convalescents n’est pas disponible comme traitement au Canada. Sera-t-il disponible un jour? Si oui, quand?

Votre médecin a raison : le plasma de convalescents n’est pas disponible ici pour l’instant. À l’heure actuelle, il n’y a pas suffisamment de données scientifiques prouvant que le plasma de personnes guéries de la COVID-19 est efficace pour traiter les patients toujours atteints de la maladie. C’est pourquoi la Société canadienne du sang commencera bientôt à fournir du plasma de convalescents dans le cadre d’un essai clinique national et avec l’autorisation de Santé Canada.  

Au Canada, un groupe de recherche clinique, auquel participe la Société canadienne du sang, est en train de mener un essai clinique national pour vérifier si le plasma de convalescents pourrait constituer un traitement sûr et efficace. 

La Société canadienne du sang et Héma-Québec sont chargées de fournir du plasma de convalescents aux médecins canadiens qui ont des patients inscrits à l’essai clinique.

Comment les patients peuvent-ils participer à l’essai clinique?

La participation des patients sera déterminée par leurs médecins traitants respectifs en concertation avec les patients eux-mêmes. Elle devra respecter le protocole d’essai clinique établi.

Beaucoup de gens sont gravement malades et certains meurent. Pourquoi n’utilise-t-on pas déjà le plasma de convalescents pour les patients qui en auraient besoin?

Nous sommes conscients qu’il y a urgence. À l’heure actuelle, il n’y a pas suffisamment de données scientifiques prouvant que le plasma de convalescents est un traitement sûr et efficace. C’est pour cette raison que le Canada ne l’a pas encore adopté comme traitement à grande échelle.  

Développer un essai clinique rigoureux prend du temps : il faut bien le planifier, obtenir les autorisations nécessaires, puis le mettre en place. Nous devons nous assurer que l’essai clinique national auquel nous travaillons présentement avec nos partenaires contribuera à fournir les données nécessaires pour prouver que le plasma de convalescents constitue un traitement sûr et efficace. Les résultats de cet essai guideront les décisions futures sur l’utilisation à grande échelle du plasma de convalescents.  

L’un de mes proches a la COVID-19 et est aux soins intensifs. Comment peut-on avoir accès à du plasma de convalescents maintenant?

Nous sympathisons avec vous et comprenons que la situation est urgente.  

À l’heure actuelle, il n’y a pas suffisamment de données prouvant que le plasma de personnes guéries est efficace contre la COVID-19. C’est pourquoi, initialement, le plasma de convalescents ne sera fourni que dans le cadre d’un essai clinique autorisé par Santé Canada.  

Il est important de noter qu’il y a certaines contradictions dans les données sur l’utilisation de plasma de convalescents et que, d’après des données internationales préliminaires, le traitement pourrait être nocif pour les patients gravement atteints. Un essai clinique rigoureux est donc nécessaire pour déterminer si le plasma de personnes guéries peut constituer un traitement sûr et efficace et, si oui, de quelle façon il doit être utilisé dans les soins aux patients.  

Questions et réponses — hôpitaux 

Comment la Société canadienne du sang distribuera-t-elle le plasma de convalescents aux médecins et aux hôpitaux qui participent à l’essai clinique?

Nous communiquerons avec les hôpitaux participants pour leur faire savoir quand et comment les médecins traitants auront accès au plasma de convalescents.  

Nous travaillons en collaboration avec nos hôpitaux partenaires et utiliserons le même réseau et les mêmes procédures que pour la distribution du sang et des produits sanguins.  

À l’heure actuelle, il n’y a pas suffisamment de données prouvant que le plasma de personnes guéries est efficace contre le virus. C’est pourquoi initialement, le plasma de convalescents ne sera fourni que dans le cadre d’un essai clinique autorisé par Santé Canada.