Coronavirus (COVID-19)
|
En savoir plus

Hausse de la demande en sang à la veille de la Semaine nationale du don de sang (8-14 juin)


OTTAWA, le 8 juin 2020 – La Semaine nationale du don de sang est pour nous l’occasion de remercier chaleureusement les donneurs et nos partenaires à l’échelle du pays pour leur dévouement, leur réactivité et leur contribution essentielle à la chaîne de vie du Canada pendant la pandémie de COVID-19 et le reste de l’année.

Cette année, la Société canadienne du sang aimerait toutefois rappeler aux Canadiens à quel point il est important de donner du sang, tout particulièrement en ce moment.

« Depuis deux semaines, on assiste à un retour presque à la normale des besoins en sang en raison de la reprise par les hôpitaux des opérations et des procédures non urgentes, lesquelles avaient été suspendues au plus fort de la pandémie. De plus, du fait des mesures de distanciation physique mises en place dans nos centres, notre capacité de collecte ne s’élève qu’à 90 % de notre capacité habituelle. Cette situation nous obligeant à puiser dans les réserves nationales, nous encourageons vivement la population à prendre rendez-vous pour donner du sang et nous aider à renflouer nos réserves », explique Rick Prinzen, directeur général de la chaîne d’approvisionnement et vice-président aux relations avec les donneurs de la Société canadienne du sang.

« À mesure que les systèmes de santé reprendront leurs activités, les besoins en sang, en cellules souches et en plasma augmenteront. Nous avons donc entrepris d’accroître graduellement notre capacité de collecte afin de pouvoir répondre à la hausse de la demande. Cela comprend la prolongation de nos heures d’ouverture et l’ouverture de nos centres certains jours où nous sommes habituellement fermés. Même si nous ne pouvons pas prédire le nombre d’interventions chirurgicales ni de procédures médicales qui seront amenées à être effectuées, nous savons que nous devons remplir nos carnets de rendez-vous dans les semaines et les mois à venir si nous voulons être capables de subvenir, de manière appropriée et à long terme, aux besoins des patients. Les donneurs se sont montrés infiniment flexibles et dévoués pendant la pandémie de COVID-19 et nous aimerions que cela continue à mesure que les besoins augmentent cet été et que nous nous ajustons à la prochaine phase. »

La pandémie de COVID-19 a incité des milliers de personnes – dont beaucoup de primo-donneurs – à rejoindre la chaîne de vie du Canada et à contribuer au système d’approvisionnement en sang. Sur une période de six semaines, entre mi-mars et fin avril – moment où les premières répercussions de la pandémie se sont fait ressentir, la Société canadienne du sang a noté une augmentation de 20 % du nombre de primo-donneurs par rapport à l’année précédente.

Dans le même temps, les donneurs et les travailleurs en première ligne ont dû s’adapter à un certain nombre de changements afin de permettre aux patients de continuer à recevoir, en temps et en heure, les produits essentiels dont ils ont besoin. Les dons sans rendez-vous ont été annulés et les donneurs doivent maintenant obligatoirement prendre rendez-vous pour faire un don. Ils doivent également répondre à des questions supplémentaires concernant la COVID-19, se soumettre à un contrôle sanitaire additionnel et porter un masque.

« La pandémie de COVID-19 a transformé notre monde à bien des égards, mais elle a aussi démontré que les Canadiens peuvent compter sur le soutien inconditionnel des donneurs, continue M. Prinzen. Chaque jour, des patients ont besoin de transfusions de sang, de plasma et de plaquettes pour des interventions chirurgicales, des soins à la suite d’un accident et des traitements contre des cancers ou des maladies du sang. Or, au plus fort de la pandémie, beaucoup de ces procédures ont été remises à une date ultérieure. »

Établie en 2008 avec la promulgation de la Loi sur la Semaine nationale du don de sang, la Semaine nationale du don de sang (8-14 juin) a pour but de reconnaître et de célébrer les donneurs de sang qui, dans une démarche altruiste, viennent en aide à leurs concitoyens. Le dimanche 14 juin est également la Journée mondiale du donneur de sang.

Si vous aussi, les produits sanguins ont changé votre vie, nous vous invitons à raconter votre histoire ou à expliquer les raisons qui vous ont poussé à rejoindre la chaîne de vie du Canada à sang.ca/raisons ainsi que sur les réseaux sociaux. Identifiez-nous (@CanadasLifeline) afin que nous puissions aimer et partager vos messages, et utilisez les mots-dièse #ChaîneDeVieDuCanada, #QuelleEstVotreRaison, ##NBDW2020 et #WBDD.

Saviez-vous qu’il existe plusieurs façons de faire partie de la chaîne de vie du Canada? Vous pouvez :

  • donner du sang régulièrement;
  • vous inscrire comme donneur de cellules souches;
  • faire un don en argent ou organiser une collecte de fonds au profit de la Société canadienne du sang;
  • vous inscrire comme donneur d’organes et de tissus;
  • rejoindre les Partenaires pour la vie, devenir bénévole ou faire de la sensibilisation.

Pour en savoir plus, allez à sang.ca.

« Il existe autant de raisons de rejoindre la chaîne de vie du Canada qu’il existe de raisons de remercier les donneurs, termine M. Prinzen. Saisissons l’occasion de le faire pendant la Semaine nationale du don de sang. »

Les donneurs de sang sont essentiels à la chaîne de vie du Canada. Si vous êtes en bonne santé, aidez les patients en prenant rendez-vous pour aller donner du sang et en vous y présentant. Si vous ne trouvez pas de place tout de suite dans votre région, soyez assurés que des milliers de places seront disponibles dans les semaines et les mois à venir. Que vous donniez du sang la semaine prochaine ou dans un mois, votre don comptera pour les patients qui en ont besoin.

Pour prendre rendez-vous et rejoindre la chaîne de vie du Canada, téléchargez l’application DonDeSang, appelez au 1 866 JE DONNE (1-866-533-6663) ou allez à sang.ca.

Qui sommes-nous?

La Société canadienne du sang est l’organisation nationale qui gère l’approvisionnement en sang, en produits sanguins et en cellules souches pour les provinces et les territoires du Canada, sauf le Québec. Sa dimension nationale, son infrastructure et son mode de gouvernance en font une organisation unique dans le milieu canadien de la santé. Réglementée par Santé Canada en tant que fabricant de produits biologiques et financée principalement par les ministères de la Santé des provinces et des territoires, elle offre des services dans les domaines du sang, du plasma et des cellules souches pour le compte des gouvernements provinciaux et territoriaux, sauf celui du Québec. Elle gère également le registre canadien de transplantation, qui facilite l’échange d’organes et la coordination des programmes connexes à la grandeur du pays. La Société canadienne du sang est la chaîne de vie du Canada.

ShareTweetShare