Vous êtes indispensable à la chaîne de vie du Canada

Notre mission en matière de diversité, d’équité et d’inclusion

Chaque jour, de généreuses personnes — donneurs, receveurs, employés, parties prenantes, partenaires, bénévoles et tous ceux qui souhaitent faire partie de la chaîne de vie du Canada — prennent l’engagement d’aider à sauver des vies. 

Notre engagement envers ces personnes est de construire et de soutenir un système de transfusion et de transplantation national qui soit diversifié, équitable et inclusif pour tous.

Pour en savoir plus

  • En décembre 2021, nous avons engagé une personne responsable de la diversité pour mener à bien notre stratégie en matière de diversité, d’équité et d’inclusion (DEI). La personne qui occupe ce poste de cadre relève directement du chef de la direction et travaille en étroite collaboration avec la haute direction.

  • Nous avons créé plusieurs groupes-ressources afin de procurer aux employés qui partagent une identité commune un forum où ils peuvent bâtir une communauté et développer un sentiment d’appartenance au travail. Jusqu’ici, nous avons instauré les groupes-ressources suivants : membres des communautés 2SLGBTQIA+; personnes ayant un handicap visible ou invisible; Noirs, Autochtones et personnes de couleur; et femmes occupant un poste de direction.

  • Nous sommes engagés dans une démarche de vérité et de réconciliation avec les communautés et les personnes autochtones. Grâce aux conseils d’employés et de consultants externes qui nous font part de leurs expériences personnelles, nous prenons des mesures concrètes pour remédier aux inégalités en matière de santé qui existent toujours pour les Premières Nations, les Inuits et les Métis dans l’ensemble du pays. Nous travaillons actuellement en partenariat avec les employés et les communautés autochtones pour élaborer un plan d’action pour la réconciliation afin de favoriser des relations positives et réciproques avec ces groupes. Notre équipe de direction a également participé à une formation approfondie sur les impacts de la colonisation et sur les concepts d’humilité et de sécurité culturelles.

  • Pour notre personnel, nous avons lancé une formation axée sur la sensibilisation aux différentes cultures et sur les outils et le soutien nécessaires pour favoriser des environnements plus accueillants et inclusifs.

  • Nous posons des questions d’auto-identification aux personnes qui postulent à la Société canadienne du sang pour nous aider à rendre nos pratiques d’embauche plus inclusives et à favoriser l’égalité des chances.

  • Nous avons rendu notre processus de perfectionnement professionnel et de développement de carrière plus transparent et accessible. Notre priorité est de développer le fort potentiel humain qui existe déjà au sein de notre organisation en offrant à notre personnel hautement compétent de multiples occasions d’apprendre, de se perfectionner et de poursuivre une carrière enrichissante.

  • Nous continuons de prendre des mesures pour créer des environnements où chaque personne se sent incluse et valorisée. Par exemple, les membres du personnel peuvent maintenant préciser leurs pronoms de choix sur leur porte-nom et dans la signature de leurs courriels, et nous avons ajouté la représentation des personnes qui s’identifient comme bispirituelles, intersexes et asexuelles au sigle que nous utilisons : 2SLGBTQIA+.

Pour en savoir plus

  • En novembre 2021, nous avons présenté une demande à Santé Canada, l’organisme qui réglemente nos activités, recommandant d’adopter un processus de sélection fondé sur le comportement sexuel pour tous les donneurs, sans égard à leur sexe ou à leur orientation sexuelle.

  • En septembre 2021, Santé Canada a approuvé notre demande visant à autoriser certains hommes gais, bisexuels et autres HARSAH à donner du plasma source dans nos centres de donneurs de London (Ontario) et de Calgary (Alberta).

  • Pour rendre l’enregistrement des donneurs plus inclusif, nous travaillons avec notre fournisseur de logiciels afin d’intégrer une nouvelle fonctionnalité permettant aux donneurs d’enregistrer le genre auquel ils s’identifient en plus du sexe qui leur a été attribué à la naissance.

  • Nous tentons d’améliorer la diversité ethnique de notre base de donneurs et de personnes inscrites à nos registres, afin de pouvoir répondre plus facilement aux besoins des patients en matière de sang rare et de cellules souches, et à d’autres besoins spécifiques.

  • Nous prenons des mesures pour établir un lien de confiance avec les communautés et les personnes en quête d’équité, pour identifier tous les obstacles auxquels se heurtent les donneurs et pour inciter les parties prenantes qui ont vécu des expériences personnelles à nous aider à trouver des solutions constructives.

Pour en savoir plus

  • Nous travaillons avec nos partenaires et divers intervenants externes pour élaborer des stratégies communautaires qui nous aideront à mieux communiquer avec les donneurs et à leur offrir de l’information adaptée et inclusive.

  • Nous apprenons en demeurant à l’écoute de nos partenaires et des parties prenantes externes, afin de créer des expériences totalement accessibles et de supprimer les obstacles à la participation.

  • Partout au Canada, des organisations et des associations nous aident à améliorer le quotidien des patients en participant au programme Partenaires pour la vie. Grâce au soutien de partenaires nationaux tels que les organismes Nation Sikh et Mise au jeu pour le sang et l’Association des jeunes de la communauté musulmane Ahmadiyya, nous sensibilisons le public et recrutons des donneurs issus de divers milieux culturels et groupes d’âge. Les efforts soutenus de nos partenaires ont un impact direct sur les patients canadiens et sur leurs proches.

Élargir le bassin des donneurs de plasma afin d’en accroître l’inclusivité


Certains gais, bisexuels et hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes et sexuellement actifs peuvent désormais faire don de leur plasma.

La vie après l’anémie falciforme, grâce à un don de cellules souches


Ufuoma Muwhen a été guérie de la maladie dont elle souffrait depuis la naissance grâce à une greffe de cellules souches données par sa sœur

Une belle histoire de survie commence par un don de sang


Munira Premji a survécu à trois cancers au cours des neuf dernières années grâce à l’aide de donneurs de sang.