Coronavirus (COVID-19)
|
En savoir plus

Un survivant du cancer célèbre le deuxième anniversaire de sa greffe de cellules souches

Carl Pendleton encourage tout le monde à s’inscrire au Registre de donneurs de cellules souches de la Société canadienne du sang.

Inspiration
30 juillet 2020
Carl Pendleton survived leukemia thanks to a stem-cell transplant and nephew Waine Pendleton’s selfless caregiving.

Le 31 juillet, Carl Pendleton fêtera le deuxième anniversaire de la greffe de cellules souches qui lui a sauvé la vie.  

« Je me sens merveilleusement bien, dans mon cœur et dans mon esprit, déclare-t-il simplement. Je suis heureux d’être en vie et reconnaissant envers toutes les personnes qui y ont contribué. » 

Au début de la cinquantaine, Carl Pendleton a reçu un diagnostic de syndrome myélodysplasique, une maladie qui perturbe la production de cellules sanguines saines. Malgré le traitement habituel (chimiothérapie et transfusions de sang et de plaquettes), la maladie s’est transformée en leucémie. Sans les cellules souches d’un donneur compatible, les chances de survie de Carl étaient minces. 

Que sont les cellules souches?

Don de cellules souches

Les cellules souches, et plus particulièrement les cellules souches hématopoïétiques, sont des cellules immatures qui peuvent se transformer en n’importe quelle cellule sanguine. Sans cellules souches, le corps est incapable de produire les cellules sanguines nécessaires au bon fonctionnement du système immunitaire. Or, pour qu’une greffe de cellules souches soit une réussite, le donneur et le receveur doivent être compatibles sur le plan génétique. 

Des centaines de patients canadiens sont en attente d’une greffe. Même si leurs proches présentent souvent des similarités génétiques, moins de 25 % des patients trouvent un donneur compatible au sein de leur famille. Les autres se tournent vers le Registre de donneurs de cellules souches de la Société canadienne du sang, qui a accès à un bassin de 33 millions de donneurs dans le monde entier. 

Pendant huit mois, Carl a lutté contre la maladie à Jean Barber Lodge, une résidence pour patients atteints du cancer à proximité de l’Hôpital général de Vancouver. Son neveu, Waine Pendleton, a quitté son travail pour devenir proche aidant à temps complet pendant un mois. Il dormait dans un lit pliant dans la chambre de Carl et assistait aux transfusions sanguines et aux traitements. 

« Grâce à Waine, je n’ai jamais perdu espoir, affirme Carl. Quand il était petit, son père a quitté la maison et je suis intervenu pour apporter mon aide. Je l’emmenais souvent pêcher et camper. D’une certaine façon, je m’acquittais de ma future dette sans le savoir. » 

La chance lui a souri lorsque le Registre de donneurs de cellules souches de la Société canadienne du sang a identifié un donneur compatible et qu’une greffe lui a redonné la santé. Pour marquer le deuxième anniversaire de sa greffe, Carl enverra une lettre au donneur anonyme qui lui a donné une seconde chance.  

« Ce serait un honneur de rencontrer cette personne, de lui serrer la main et de la remercier », affirme-t-il.  

Carl raconte volontiers son histoire pour inspirer les autres à s’inscrire au registre. 

« Le registre a vraiment besoin de personnes d’origines et d’âges différents. Je pense que c’est une belle manière de donner au suivant. Un jour, vous pourriez sauver quelqu’un. » 

 

Share this story

ShareTweetShare

Sur le même sujet