Coronavirus (COVID-19)
|
En savoir plus

Objectif LEED : la durabilité écologique au cœur du nouveau site de Calgary

Lorsque l’on pénètre dans le hall d’entrée du nouveau centre de production de la Société canadienne du sang, à Calgary, on peut voir à l’écran le rendement photovoltaïque de l’édifice, c’est-à-dire la quantité d’énergie produite à partir du rayonnement solaire. 

Innovation
16 septembre 2020
Image of the Canadian Blood Services’ new Calgary operations facility

Invisibles du rez-de-chaussée, ce sont pas moins de 1 597 panneaux solaires de toit qui emmagasinent les rayons du soleil et convertissent cette énergie pour générer 28 % de l’électricité nécessaire à l’édifice, soit 702 041 kWh par an.

« Calgary est la ville la plus ensoleillée du Canada, alors c’était une décision logique, explique Carlene van der Heiden, directrice des services environnementaux de la Société canadienne du sang. La superficie de l’édifice nous donnait beaucoup d’espace pour installer des panneaux, donc nous en avons installé le plus possible. »

L’édifice a été conçu sur mesure afin de rendre nos processus — production, analyses, logistique, matériel — plus efficients, mais également afin d’être plus durable sur le plan environnemental. Il a été approuvé par le Conseil du bâtiment durable du Canada et a reçu la certification LEED or.

Si le processus de certification a influé sur la conception de l’édifice en lui-même, il a également eu un profond impact sur les personnes qui y travaillent.

Image of solar panels at the Canadian Blood Services' new Calgary operations facility

« Pas moins de 1 597 panneaux solaires ont été installés sur le toit du centre de production de Calgary. »

Qu’est-ce que la certification LEED?

L’acronyme LEED signifie Leadership in Energy and Environmental Design. Il existe quatre niveaux de certification (certifié, argent, or et platine), qui reflètent les mesures prises par les organismes pour améliorer leur durabilité écologique. LEED prend en considération le cycle de vie complet de l’édifice, de sa conception et de sa construction à son exploitation. Au Canada, 1 017 projets sont certifiés LEED v2009, dont 95 se trouvent à Calgary.

Les points sont accordés à l’édifice selon sept catégories : cinq catégories environnementales et deux catégories complémentaires. Ces dernières concernent l’innovation et la priorité régionale, encourageant ainsi les organismes à faire preuve de créativité et à mettre au point des stratégies qui n’entrent pas forcément dans les catégories environnementales prédéfinies, tout en visant la durabilité et le progrès.

Le nouvel édifice pouvait dès le début obtenir la certification argent, mais ce sont les catégories complémentaires qui nous ont véritablement donné l’occasion de mettre en avant nos idées. Outre le fait que les panneaux solaires s’inscrivent dans les priorités régionales de l’Alberta, le nouvel édifice possède un système de récupération d’eau novateur capable de fournir toute l’eau nécessaire aux plantes endémiques économes en eau utilisées pour l’aménagement paysager.

Une conception environnementale à tous les niveaux

  • Pendant la construction, les entrepreneurs ont pu détourner plus de 80 % des déchets des sites d’enfouissement grâce au tri.
  • Les constructeurs ont pris soin de rechercher et d’utiliser 20 % de matériaux recyclés pour bâtir l’édifice.
  • Équipés de capteurs, les luminaires à DEL à économie d’énergie ajustent la luminosité en fonction des conditions météorologiques, et s’allument ou s’éteignent s’ils détectent ou non des déplacements dans la salle.
  • Un effort a été fait pour utiliser la végétation naturelle qui se trouvait déjà sur le site, et pour replanter des fleurs des prairies au besoin.
  • Toutes les sorties d’eau sont équipées de dispositifs d’économie d’eau.
  • L’édifice est orienté de façon à tirer parti de l’éclairage naturel et a été aménagé en espaces ouverts lorsque cela était possible.

Des efforts qui vont bien au-delà de la construction

La transition vers un environnement plus durable n’a pas pris fin à l’inauguration de l’édifice. Les principes d’écoconstruction ont une portée plus vaste, jusqu’à la création d’un milieu de travail sain qui fait la part belle à l’éclairage naturel et à la circulation de l’air frais. Les espaces de travail sont ouverts, avec de grandes fenêtres et des touches de nature un peu partout.

Avec six bornes de recharge pour véhicules électriques situées à un endroit idéal, près de l’édifice, et des espaces de stationnements prioritaires pour le covoiturage, il est désormais plus facile pour les employés de se rendre au travail de manière écologique. Par ailleurs, des emplacements réservés aux vélos et des vestiaires avec douches sont à la disposition des employés qui se rendent au travail à vélo ou en courant.

Ces changements ont transformé le rapport des employés avec leur lieu de travail et les mesures qu’ils prennent pour le rendre le plus écologique possible.

« C’est un édifice et un espace très agréable. Beaucoup m’ont dit qu’avant la certification LEED, ils ne s’étaient jamais vraiment rendu compte à quel point l’aspect environnemental faisait partie intégrante de leur quotidien au bureau », conclut Carlene.

Share this story

ShareTweetShare

Sur le même sujet