Coronavirus (COVID-19)
|
En savoir plus

Améliorer les analyses de qualité réalisées sur les cellules souches destinées à la greffe

Quel est l’objet de cette étude?

La greffe de cellules souches permet de traiter plus de 80 maladies, dont les cancers touchant les cellules sanguines, comme la leucémie. Riche en cellules souches, le sang de cordon – le sang contenu dans le cordon ombilical des bébés après leur naissance – est une ressource importante pour les personnes ayant besoin d’une greffe de cellules souches. La Banque de sang de cordon de la Société canadienne du sang est une banque nationale qui recueille, traite et congèle des unités de sang de cordon, et les met à la disposition des patients canadiens et étrangers qui ont besoin d’une greffe de cellules souches et recherchent un donneur compatible.

La qualité des cellules souches contenues dans les unités de sang de cordon doit être testée avant que celles-ci puissent être greffées. Pour ce faire, la Banque de sang de cordon utilise des échantillons – ou segments – de ces unités. Il s’agit de petites portions des unités qui peuvent être décongelées séparément. Les résultats des analyses permettent de décider si les cellules souches contenues dans les unités peuvent être greffées. Ces analyses comprennent la numération d’un certain type de cellules, ainsi que la viabilité de ces cellules, c’est-à-dire le pourcentage de cellules capables de se développer et de donner des cellules saines qui remplaceront les cellules endommagées du patient. Ces facteurs sont déterminés par un certain nombre de normes et de règlements.

L’étude dont il est question ici consistait à améliorer les analyses effectuées sur les échantillons d’unités de sang de cordon avant la greffe, c’est-à-dire de mettre au point une approche standardisée qui permette de réduire la perte de cellules tout en maintenant leur viabilité, afin que les unités de sang de cordon répondent au mieux aux critères de qualité et qu’elles puissent être utilisées pour des greffes.

Publiée