Évolution des critères d’admissibilité des hommes gais, bisexuels et autres HARSAH

La Société canadienne du sang souhaite pouvoir cesser de demander aux hommes qui souhaitent faire un don s’ils ont déjà eu des rapports sexuels avec d’autres hommes et se concentrer sur les comportements sexuels à haut risque lors de l’évaluation de tous les candidats au don. Nous avons donc envoyé à Santé Canada, l’organisme qui réglemente nos activités, une demande en ce sens en décembre 2021. 

Pour l’instant, les hommes ne sont admissibles au don de sang que si leur dernier rapport sexuel avec un autre homme remonte à plus de 3 mois.  

En 2019, nous avons entrepris de modifier nos critères d’admissibilité au don de plasma d’aphérèse, et en mai 2021, nous avons soumis une demande à cet effet à Santé Canada. Depuis septembre 2021, certains hommes gais, bisexuels et autres HARSAH peuvent donner du plasma dans un certain nombre de centres de donneurs.   

Cette page décrit ce que nous avons fait et ce que nous prévoyons faire pour l’admissibilité des hommes gais, bisexuels et autres HARSAH, ainsi que les étapes pour y parvenir. Elle contient également l’historique de la Société canadienne du sang, ainsi que tout ce que nous avons déjà entrepris avec Santé Canada pour protéger le système d’approvisionnement en sang.