Coronavirus (COVID-19)
|
En savoir plus

Irradiation des globules rouges : un changement s’impose

Quel est l’objet de cette étude?


La transfusion de concentré de globules rouges est une pratique qui peut sauver des vies. Toutefois, elle n’est pas sans risque. Dans de très rares cas, elle peut causer une réaction souvent mortelle appelée réaction du greffon contre l’hôte. Cette réaction survient lorsque les lymphocytes du donneur, qui sont transfusés avec les globules rouges, s’installent dans l’organisme du receveur. Les leucocytes du donneur détectent alors un environnement hostile et tentent de « rejeter » le receveur. Pour réduire le risque de survenue de cette réaction, les globules rouges sont séparés des autres composants de sang total par centrifugation, puis filtrés pour éliminer les leucocytes (processus de déleucocytation).


En bref: Les directives canadiennes actuelles sur l’irradiation des unités de concentrés de globules rouges ne sont peut-être pas adéquates pour garantir la transfusion de concentrés de globules rouges de grande qualité. Selon le moment de l’irradiation, ces unités pourraient présenter des niveaux de détérioration supérieurs à ceux qui sont jugés acceptables.


Recueilli en mars 2014