« La Société canadienne du sang est le premier endroit où je me suis sentie écoutée »

En ce mois de l’histoire des Noirs, Rim Araia, coordonnatrice de programme, livre ses réflexions sur l’inclusion. 

Inspiration
25 février 2022
A smiling family with a father and mother crouched down and bookending their two children and green foliage in the background.

Profitant du Mois de l’histoire des Noirs pour célébrer l’histoire et l’excellence des Noirs au sein de la chaîne de vie du Canada, nous vous présentons des histoires sur les contributions des Noirs à la Société canadienne du sang et sur leurs connexions avec celle-ci. Rim Araia, photographiée ci-dessus avec son mari, Lu, et leurs deux enfants, Leah et Noah, est la coordonnatrice de notre programme de protéines plasmatiques et de produits connexes à Ottawa. Elle nous parle ici de l’importance de l’inclusion des Noirs.

J’ai travaillé dans plusieurs organisations avant de rejoindre la Société canadienne du sang. Je fais partie de l’équipe des protéines plasmatiques et des produits connexes, une petite équipe de sept personnes qui n’existe que depuis 2019. Nous sommes chargés d’établir un programme durable qui répond aux besoins des patients dont la santé dépend de ces médicaments.

Savoir que nous contribuons à la santé des gens à la grandeur du Canada est l’une des choses que j’aime le plus de mon travail. Ce que j’aime aussi, c’est l’engagement de la Société canadienne du sang envers la diversité, l’équité et l’inclusion.

A woman wearing a blue sundress and yellow sweater stands in front of a white brick wall


Rim Araia, coordonnatrice du programme de protéines plasmatiques et de produits connexes, est au service de la Société canadienne du sang depuis 2019.

C’est la première fois que je travaille pour une organisation où je me sens vraiment écoutée et respectée. Jamais je n’avais éprouvé avant le sentiment qu’on s’occupe de moi, que je suis la bienvenue et que mon bien-être compte vraiment pour mon employeur. C’est aussi la première fois que je vois un niveau de transparence aussi élevé à tous les niveaux de la hiérarchie, ce que j’apprécie énormément.

Je ne suis pas la seule à penser ainsi. À la cérémonie annuelle qui récompense les employés de longue date, nous voyons toujours des personnes qui célèbrent 15, 20 ou 30 ans de service. Pour moi, cela en dit long. Je me vois parfaitement rester ici jusqu’à ma retraite.

canadian blood services logo

À quoi ressemble une carrière à la Société canadienne du sang? 

Travailler pour la chaîne de vie du Canada signifie faire partie d’une organisation dynamique, bienveillante et axée sur la collaboration qui a à cœur de sauver et d’améliorer des vies. Trouvez votre future carrière et découvrez comment vous pouvez faire œuvre utile chaque jour.

Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas place à amélioration.

J’ai choisi de participer au Mois de l’histoire des Noirs parce que je crois en l’importance de la visibilité. Il m’est arrivé à plusieurs reprises d’être la seule personne noire à la table.

Je trouve toujours cela intéressant, car je suis née à Ottawa de parents immigrants et j’ai grandi dans une communauté où tout le monde était comme moi. Je savais que les disparités raciales existaient, mais c’est seulement lorsque j’ai intégré le marché du travail que j’ai pris conscience de leur ampleur.

Two children and their mother walk along a wooden boardwalk over marshland with their backs to the camera.


Rim Araia avec ses deux enfants, Leah et Noah.

Il y a aujourd’hui une plus grande diversité dans l’ensemble de l’organisation, mais notre représentation est toujours faible au sein de la haute direction ou des directeurs, ou même au sein de certains services. Notre équipe travaille régulièrement avec d’autres groupes et la plupart du temps, je travaille avec des hommes et très peu de personnes racisées.

C’est pour cette raison que j’estime important de prendre la parole et de participer à ces conversations. Ce serait bien de voir plus de gens comme moi, plus de gens de couleur, plus de femmes, représenter la Société canadienne du sang et prendre part à l’extraordinaire travail qu’elle fait.

C’est merveilleux de voir que nous progressons et je suis heureuse de savoir que j’y contribue.

En plus de célébrer l’histoire et l’excellence des Noirs au sein de la chaîne de vie du Canada, nous nous engageons, en ce mois de février, à faire évoluer nos pratiques et nos politiques afin de créer des espaces plus sûrs, plus équitables et plus inclusifs. Pour en savoir plus sur notre engagement en matière de diversité, d’équité et d’inclusion, consultez sang.ca/DEI.

Share this story

ShareTweetShare

Sur le même sujet