Accueil
1 866 JE DONNE(1 866 533-6663)
COLLECTESDONNEURSBÉNÉVOLESHÔPITAUXSALLE DES MÉDIASÀ NOTRE SUJETCARRIÈRES
Trouvez une collecte :  search Cherchez dans tout le site :  search
Prenez rendez-vous en ligne.
Accueil > Ce qu'il faut savoir > FAQ
Pourquoi donner?
Qui a besoin de sang?
Puis-je donner?
Critères de base pour le don de sang
Questionnaire sur l’état de santé des donneurs
Politique d’exclusion relative au paludisme
Quand puis-je faire un don?
Langue des signes québécoise
HSH
Types de don
Vue d'ensemble
Le sang
Plasma et plaquettes
Cellules souches
Bureau national de financement
Bureau national de financement
Du sang pour la recherche
Comment s'impliquer?
Dans ma collectivité
Envoyez une carte virtuelle!
Participation du public
Bénévoles
Partenaires pour la vie
De quel groupe êtes-vous?
À vos marques, prêts... donnez!
Semaine nationale des donneurs de sang
UniVie
Du sang neuf pour la vie
Ce qu'il faut savoir
Préparation à une pandémie de grippe
Sécurité et dépistage
Recherche-développement
Virus du Nil occidental
Voyages, vMCJ et exclusion
ÉducaSang
Foire aux questions
Formulaires
Devenir bénévole
Nouveaux donneurs
Modification des renseignements
Inscription à UniVie
Inscription à Partenaires pour la vie – organisations
Inscription à Partenaires pour la vie – membre
Inscription à À vos marques, prêts… donnez!
Expérience des donneurs questionnaire
Hôpitaux
Service à la clientèle
Circulaire d'information
Lettres aux clients
Protéines plasmatiques
Site Web - médecine transfusionnelle
Formulaires pour les clients hospitaliers
Formulaires UniVie
Réactions indésirables
 

Questions et réponses concernant le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS)

  1. Le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) est-il transmissible par le sang?
  2. Quelles mesures la Société canadienne du sang prend-elle pour protéger l’approvisionnement en sang du SRAS?
  3. Est-ce qu’un donneur peut contracter le SRAS en donnant du sang?
  4. La Société canadienne du sang a-t-elle annulé des collectes de sang en raison du SRAS?

1. Le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) est-il transmissible par le sang?

Il n’existe aucune preuve que le SRAS est transmissible par le sang.

/\ Haut de la page

2. Quelles mesures la Société canadienne du sang prend-elle pour protéger l’approvisionnement en sang du SRAS?

La Société canadienne du sang posera à toutes les personnes se présentant aux collectes de sang des questions concernant leurs déplacements à l’extérieur du Canada ou des États-Unis. Les donneurs potentiels ayant voyagé à Singapour, à Taïwan, au Vietnam et en Chine, y compris dans la région administrative spéciale de Hong Kong, devront attendre 14 jours suivant la date de leur départ d’une de ces régions avant de pouvoir donner du sang.

On demandera aux personnes se présentant aux collectes si elles se sont récemment rendues dans un établissement mis en quarantaine au Canada. Celles qui répondront « oui » seront exclues 14 jours, à compter de leur dernière visite de l’établissement en cause.

On leur demande également si, au cours des 14 derniers jours, elles ont donné des soins ou habité avec une personne atteinte, ou soupçonnée d’être atteinte, du SARS, ou si elles ont été en contact avec un fluide corporel d’une personne infectée. En cas de réponse affirmative, la personne est exclue pour 14 jours à compter de la date de l’exposition au virus.

Les donneurs potentiels à qui il a été demandé de se placer en isolement volontaire seront exclus jusqu’à ce qu’il soit jugé qu’ils ne sont plus à risque de contracter le SRAS.

À partir du 26 mai 2003, les donneurs potentiels atteints, ou soupçonnés d’être atteints, du SRAS seront exclus pour 28 jours à compter de la date de disparition des symptômes et de la fin du traitement.

En outre, la Société canadienne du sang demandera aux donneurs de la prévenir s’ils développent des symptômes du SRAS au cours des 14 jours suivant leur don.

Elle retirera et, le cas échéant, mettra en quarantaine les unités de sang et de composants sanguins issues de donneurs ayant signalé, après leur don, avoir contracté le SRAS, ainsi que toutes les unités prélevées de ces donneurs qui n’auront pas encore été mélangées à d’autres en vue de la préparation du produit final.

De plus, la Société canadienne du sang a déjà en place des mesures qui protègent l’approvisionnement en sang contre le SRAS. Par exemple, on demande toujours aux donneurs potentiels se présentant aux collectes s’ils se sentent bien. S’ils répondent « non », ils ne peuvent pas donner de sang. Par ailleurs, la Société canadienne du sang prend la température de chaque donneur avant le prélèvement. S’il fait de la fièvre, il ne peut donner de sang. Elle demande également aux donneurs de communiquer avec elle dans les 7 jours qui suivent leur don de sang s’ils ont des symptômes quelconques de maladies. Dans ce cas, leur don de sang est retiré des stocks.

/\ Haut de la page

3. Est-ce qu’un donneur peut contracter le SRAS en donnant du sang?

Il n’y a absolument aucun risque qu’une personne contracte le SRAS en donnant du sang. En outre, seules les personnes en santé peuvent donner du sang, car elles ne seraient pas admissibles, si elles présentaient des symptômes quelconques de maladies.

/\ Haut de la page

4. La Société canadienne du sang a-t-elle annulé des collectes de sang en raison du SRAS?

Oui, quelques collectes ont dû être annulées parce que les commanditaires n’ont pas voulu y participer.

/\ Haut de la page

Liens utiles :
Santé Canada


Top of the page Protection de la vie privée et de l’accès à l’information | Conditions d'utilisation | Copyright © 1998-2014 Société canadienne du sang. Tous droits réservés.